Probable dialogue avec les djihadistes au Mali : Macron clôt le débat

0 80

‘‘Avec les terroristes, on ne discute pas. On combat’’. Le président français Emmanuel Macron a, dans un entretien  à   jeune Afrique, mis fin au débat autour d’une possibilité de dialogue avec les djihadistes au Mali.

 Dans l’entretien publié le 20 novembre sur le site web de Jeune Afrique et repris par plusieurs médias, Emmanuel Macron appelle les autorités maliennes à ‘‘s’inscrire dans la feuille de route claire que sont les accords d’Alger’’ qui, dit-il, ‘‘prévoient un dialogue avec différents groupes politiques et autonomistes. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut dialoguer avec des groupes terroristes, qui continuent à tuer des civils et des soldats, y compris nos soldats’’.

Cette déclaration du Président français renforce celle du  ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors de son passage  à Bamako en fin octobre    : ‘‘Disons les choses très clairement, il y a les accords de paix et puis il y a les groupes terroristes qui n’ont pas signé les accords de paix. Les choses sont simples’’, a dit lors d’une conférence de presse au cours de laquelle le sujet portant sur la  ‘‘nécessité d’un dialogue avec les groupes terroristes’’  a été  abordé par le Premier ministre malien Moctar Ouane.

A lire aussi: dialogue avec les jihadistes, cette autre réponse de Paris à Bamako

Pour être encore plus précis sur la question le Président Emmanuel Macron a annoncé sa volonté  de  prendre  ‘‘dans les prochains mois des décisions pour faire évoluer Barkhane’’, l’opération militaire française dans le sahel avec plus de 5 000 hommes.

lindiscret.com (Nos articles ne pourront être reproduits en toute intégralité sans autorisation de la rédaction)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.