Niger : Cet imam qui était candidat à la présidentielle du 27 décembre prochain

0 284

Parmi les onze candidatures rejetées par la cour constitutionnelle nigérienne dans le cadre de l’élection présidentielle du 27 décembre prochain,  figure celle du guide religieux  Cheik Boureima Abdou Daouda.

Investi candidat de l’Union démocratique des socialistes de la renaissance (UDSR Martaba-Dignité en Haoussa), la candidature de  Cheik Boureima Abdou Daouda  et celle de 9 autres candidats ont été rejetées,  faute de moyen financier pour payer leurs  cautions de 25 millions Fcfa (par candidat). La onzième candidature rejetée est celle de  l’opposant Hama Amadou dont le casier judiciaire n’est pas vierge pour avoir été condamné en 2017 au Nigéria à un an de prison ferme pour recel d’enfants. Ainsi, il reste 26 candidatures pour la présidentielle du 27 décembre au Niger.

La candidature de Cheik Boureima Abdou Daouda est une première sur la scène politique ouest-africaine. Prédicateur de renom, auteur de plusieurs livres sur la religion musulmane  et très fréquent sur les  réseaux sociaux,  Cheik Boureima Abdou Daouda a annoncé sur sa page sur sa page facebook qu’il est candidat pour les  élections législatives auxquelles la présidentielle du 27 décembre est couplée.

lindiscret.com (Nos articles ne pourront être reproduits en toute intégralité sans autorisation de la rédaction)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.