Mali : Une transition sur conseils de Faure le Togolais ?

0 640

L’une des premières personnalités à avoir noué des contacts avec les auteurs du coup d’Etat du 18 août au Mali, est l’actuel  Président du Togo, Faure Gnassingbé qui leur a prodigué des conseils.

Selon le journal d’investigations en ligne ‘‘aficaintelligence’’,  les premiers contacts entre et la junte ont eu lieu le 20 août, soit deux jours après le coup d’Etat au Mali,  par l’intermédiaire de Malick Diaw, numéro 2 du CNSP et actuel Président du CNT (conseil National de la Transition). Ces premiers  contacts ont consisté a organisé une conversation téléphonique discrète entre Faure Gnassingbé en personne et Assimi Goïta.  

‘‘Cet échange a été suivi quelques jours plus tard de la visite dans le plus grand secret d’une délégation du CNSP à Lomé’’, révèle le journal  d’investigation ajoutant que cette mission dans la capitale togolaise était conduite par les colonels Malick Diaw et Ismaël Wagué : ‘‘Arrivés à la tombée de la nuit dans un jet affrété par la Présidence togolaise et accueillis par l’aide de camp du chef de l’Etat togolais, les deux hommes ont dans la foulée été conduits à la résidence présidentielle où ils ont passé la soirée avec Faure Gnassingbé et de son ministre des affaires étrangères , Robert Dussey’’.

La visites des colonels maliens a eu lieu entre  le 20 et le 31 Août, période pendant laquelle  le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey, a aussi effectué deux passages discrets à Kati : ‘‘Lors de ces deux brefs séjours à Kati, Robert Dussey s’est entretenu à chaque fois avec Assimi Goïta et Malick Diaw’’, rapporte le canard avant d’ajouter : ‘‘Alors que les tensions avec la CEDEAO étaient toujours palpables, le ministre (des affaires étrangères)a notamment tenté de convaincre les militaires putschistes de davantage prendre en considération les demandes de l’organisation panafricaine’’.

Après ces rapprochements discrets, Robert Dussey a été le premier ministre d’un pays membre de la CEDEAO a effectué une visite officielle  au Mali auprès des autorités de la transition. A travers cette visite qui a eu le 19 octobre , le ministre togolais  des affaires étrangères s’est cette fois-ci entretenu publiquement avec Bah N’Daw, président de la transition.

Pour africaintelligence.fr la junte malienne a été sauvée grâce aux conseils et accompagnements de Faure Gnassingbé, Président de la  République du Togo depuis 2005 avec un parcours politique riche en événements des fois polémiques. Lire sa biographie ici.

lindiscret.com (Nos articles ne pourront être reproduits en toute intégralité sans autorisation de la rédaction)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.