Mali: Nécessité d’une étude approfondie sur le vieillissement

0 225

La crise sanitaire du Covid-19 a mis à nu tous les risques auxquels sont exposées les personnes du 3ème âge, les plus affectées par la pandémie, manque d’étude approfondie sur le vieillissement aidant. L’institut d’études et de recherche en géronto-gériante en fait désormais une préoccupation.

Selon Dr Mohamed Oualy Diagouraga, directeur  de l’’institut d’études et de recherche en géronto-gériante, la structure qu’il dirigé  a déjà  en projet un total de quatre projets d’études sur le vieillissement : ‘‘Le vieillissement ne va pas sans les pathologies, nous allons axer toutes nos prochaines activités sur le vieillissement’’, a-t-il dit, sans donner plus de détails sur ces études en vue courant l’exercice 2021.   

Dr Diagouraga a tout de même rappelé que sa structure a réalisé courant l’exercice 2020 des études sur la prévalence du diabète chez les personnes âgées au Mali. Ont été aussi réalisées des études sur les perceptions des jeunes générations sur les personnes âgées ; sur les facteurs de risque de chute chez les personnes âgées et sur la problématique de la prise en charge des personnes âgées démunies au Mali.  

Courant le même exercice, plus de 2000 personnes âgées ont été consultées en gérontologie, , ophtamologie, urologie, kinésithérapie, cardiologie, rhumatologie, neurologie et médecine générale.

La 21ème session du conseil d’administration de l’’institut d’études et de recherche en géronto-gériante, a présenté ce bilan le lundi 28 décembre. La session était présidée par Dr Sékou Oumar Dembélé, conseiller technique au ministère de la santé et des affaires sociales.

Et, au moment où  l’’institut d’études et de recherche en géronto-gériante envisage de grands projets d’étude sur le vieillissement au Mali son budget de fonctionnement en baisse de 8, 28%, soit 378.882.000 Fcfa pour l’exercice de 2021 contre 406.666.000 Fcfa en 2020.

Sur ce point, Dr Sékou Oumar Dembélé, représentant du ministère  de la santé et des affaires sociales à cette séance, a exhorté Dr Mohamed Oualy Diagouraga et son équipe  à la persévérance  pendant cette période de crise sanitaire.  Il les a aussi invités à postuler au fonds compétitif pour la recherche et la technologie  et à chercher d’autres partenaires techniques financiers.

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.