Barkhane: Iyad revendique la mort des trois soldats

0 241

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), dirigé par Iyad Ag Ghaly,  a revendiqué l’attaque du lundi 28 décembre 2020  qui  a couté la vie au Mali  à trois soldats de l’opération française Barkhane.

‘‘Pour mettre fin à l’occupation française de la région du Sahel, vos frères moudjahidine [du GSIM] ont mené une opération qualitative contre un convoi des forces d’occupation françaises sur la route reliant Gossi et Hombori. Cette opération bénie a coûté la vie à trois membres des forces d’élite de l’armée d’occupation’’, a écrit le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dans son communiqué de revendication diffusé  le vendredi 1er janvier.

De retour d’une mission de ravitaillement, le blindé qui transportait les trois militaires a sauté sur une mine endommageant complètement le véhicule. Dans son communiqué le groupe terroriste affilié à AQMI, ne donne pas de détail sur l’opération. Le communiqué a été authentifié par le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE, selon Ouestfrance.fr

Un hommage national

Le mardi 5 janvier, une cérémonie d’hommage national aura lieu à l’endroit des trois soldats, a annoncé la ministre des Armées francaises, Florence Parly. Le jeudi 31 décembre, le Premier ministre français Jean Castex en déplacement auprès de la force Barkhane au Tchad a aussi rendu hommage aux trois soldats.

A lire aussi : Sahel: Noël angoissant pour Barkhane

La mort du Maréchal des logis Tanerii MAURI, aux brigadiers Quentin PAUCHET et Dorian ISSAKHANIAN (les 3 victimes) porte à 47 le nombre de soldats français tués au Mali depuis 2013.

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.