Niger : Au moins 70 civils tués dans deux attaques simultanées

0 331

Au moins 70 civils nigériens ont été tués samedi 2 janvier  dans l’attaque de deux villages proches de la frontière avec le Mali, rapportent des sources sécuritaires.

La première attaque perpétrée dans le village de Tchombangou  a fait 49 morts  et 17 blessées. Et la deuxième attaque, selon des sources concordantes, a fait une trentaine de personnes tuées  dans le village de Zaroumdareye. Les deux attaques ont simultanément eu  lieu dans la matinée du samedi.

‘‘Ces deux localités relèvent de la commune de Mangueize dans la préfecture de Ouallam. Laquelle est un département du Niger situé au nord de la région de Tillabéri, près de la frontière malienne’’, précise kibaru.ml qui attribue la paternité des tueries à l’EIGS (Etat Islamique au Grand Sahara).  

Dans la même localité sept soldats nigériens ont été tués dans une embuscade le 21 décembre 2020. Il s’agit aussi de la localité de ‘‘Tongo Tongo où en octobre 2017, des soldats des forces spéciales américaines et nigériennes ont été tués par des éléments de l’EIGS’’.

A lire aussi: Ménaka, mort de deux soldats français

Au Niger, ces tueries sont perpétrées au moment où le pays est dans l’attente de la ténue du 2ème tour de l’élection présidentielle prévu pour février prochain.

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.