Mali : Cinq casques bleus tués ces dernières 72 heures

0 296

Au moins cinq soldats de la Minusma, la mission pour le maintien de paix de l’ONU au Mali,  ont perdu la vie en fin de semaine dans deux attaques terroristes survenues dans les régions de Tombouctou et Kidal, au nord du pays.

Toutes les deux attaques ont eu lieu à la suite de  l’explosion d’un engin explosif improvisé.   La première attaque qui a été suivie de tirs,  a visé les casques bleus du contingent ivoirien le mercredi, 13 janvier, à ‘‘environ 20 km au nord de la localité de Bambara-Maoudé, sur l’axe Douentza-Tombouctou’’. L’un des six blessés a succombé dans les heures qui ont suivi faisant un dernier bilan de 4 morts. L’incident a eu lieu au cours d’une opération de sécurisation.

48 heurs après cette attaque contre les troupes onusiennes dans la région de Tombouctou, dans les localités de Tessalit, à Kidal, un convoi logistique de la Minusma a été la cible d’une autre attaque terroriste à l’engin explosif improvisé  faisant deux blessés dont l’un a succombé. La nationalité du soldat décédé n’a pas été révélée.

En 72 heures, la force onusienne a enregistré au total 5 décès et 6 blessés. Dans un communiqué, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et Chef de la MINUSMA, M. Mahamat Saleh ANNADIF dans un communiqué a condamné ces actes ‘‘Au moment où tous les efforts sont mobilisés pour que le Mali sorte de l’ornière, je déplore vivement la recrudescence de ces attaques contre les Forces nationales, internationales, ainsi que les populations civiles. Malgré cet environnement difficile et imprévisible, la MINUSMA ne ménagera aucun effort pour mener à bien son Mandat dans toutes ses zones de déploiement’’, a-t-il dit.

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.