Mali : Le gouvernement annonce un dialogue avec les ‘‘groupes radicaux’’ (djihadistes)

0 252

Dans son plan d’actions présenté ce vendredi 19 février devant le conseil national de la Transition, le gouvernement malien  a annoncé sa volonté de ‘‘dialoguer avec les groupes radicaux maliens’’.   

Le Premier ministre malien  les a gentiment appelés ‘‘groupes radicaux maliens’’, mais il s’agit bien  des djihadistes. Sans préciser l’identité de ces groupes cibles,  Moctar  Ouane  a indiqué que ce dialogue  ‘‘est une demande maintes fois exprimée, à l’occasion de la conférence d’entente nationale  (2017) et du dialogue national exclusif (2019) et plus récemment lors des journées  de concertation nationale (2020)’’.

Ce dialogue, a aussi précisé  le Premier ministre malien, se fera à travers deux principales actions que sont l’organisation de missions de bons offices  et l’élaboration d’une stratégie de dialogue et de dé radicalisation : ‘‘J’insiste pour dire que le dialogue n’est pas une solution exclusive mais un moyen supplémentaire de ramener dans le giron de la République, ceux qui l’ont quitté, souvent pour des raisons  existentielles éloignées d’un quelconque fanatisme’’ , ajoute Moctar  Ouane  dans  sa déclaration.   

Le gouvernement malien annonce ce dialogue au moment où la France n’a pas encore changé d’avis. ‘‘Avec les terroristes, on ne discute pas. On combat’’, a clairement dit  Emmanuel Macron dans une sortie médiatique en fin novembre 2020.

Le plan d’action présenté par Moctar Ouane  devant le conseil national de la transition, a  23 objectifs, adossés à 275 actions à évaluer à travers 291 indicateurs. Le tout sur six principaux axes dont la sécurité au premier plan. A lire le Plan d’action du Gouvernement

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.