Sénégal: Accusé de viol, Sonko a perdu son immunité parlementaire

0 233

Accusé de viol avec menace de mort, le député sénégalais Ousmane Sonko  a perdu son immunité parlementaire à l’issue d’une plénière à l’Assemblée Nationale ce vendredi 26 février.

Selon Rfi, les débats pour la levée de cette immunité parlementaires ont duré deux heures et ont pris fin à 14 h. ‘‘Les  députés de l’opposition et non inscrits ont quitté l’hémicycle avant le vote. Au total, 98 députés ont voté pour, un contre et deux se sont abstenus.’’, rapporte la même source.

Ousmane Sonko, 46 ans et président du parti PASTEF/les patriotes,  est accusé de viol et menace de mort par une masseuse qui a porté plainte contre lui le 2 février.

Suite à cette plainte, il avait été convoqué par la gendarmerie.  Mais il a refusé, le 8 février, de déférer à cette convocation exigeant d’abord la levée de son immunité parlementaire. La gendarmerie qui avait fait le déplacement ce jour pour le chercher  à son domicile, a été empêchée par des manifestants parmi lesquels certains ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs.

Avec la levée de cette immunité parlementaire, Ousmane Sonko  va devoir répondre à l’appel de la justice. Celui qui est arrivé  3ème à la présidentielle de 2019 n’a pas manqué de dénoncer un complot politique contre sa personne.

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.