Centre du Mali : Grosse panique à Bankass après les bruits de la bougie d’une moto

0 299

A Bankass, au centre du Mali, les populations ont vécu le mercredi 03 mars  quelques longues minutes dans la  panique après les pétards de  la bougie d’une moto qui a émis à répétition des bruits semblables à ceux d’une kalachnikov.  

‘‘Bankass actuellement  sous le feu’’. L’information à peine véhiculée  sur les réseaux sociaux,  a été très vite démentie dans le petit soir  du mercredi 03 mars. Pourtant il ne s’agit  pas d’une fake news. Les éléments de l’armée malienne en poste dans cette ville, y ont fait quelques tirs de sommation suite aux cris d’alerte lancée par la population qui, lors d’un rassemblement, s’était dispersée après les bruits de la bougie d’une moto.

L’incident s’est produit au quartier Taganaboye de Bankass où se tenait  une cérémonie de lute traditionnelle. Une activité sportive qui opposait la jeunesse des quartiers Taganaboye et Dourkoum de la ville.  Et  pendant que la fête battait son plein, un motocycliste à côté de la foule,  s’amusait à manier son engin qui,  sous pression, a lâché des bruits au niveau du moteur. Il ne fallait pas : ‘‘Les femmes ont crié partout croyant à une attaque terroriste, la foule s’est dispersée et les militaires depuis le camp  ont fait des tirs de sommation’’, nous explique une source locale.   

Et l’activité sportive organisée pour soulever un trophée,  ne connaitra plus un vainqueur.  La psychose de la crise sécuritaire aidant,  la population a paniqué mettant fin à la petite fête au centre du Mali  où les attaques terroristes sont régulières.

La dernière attaque terroriste dans la zone de Bankass date du 28 février dans la commune de Kani Bonzon où  le village de Goré a été incendié, 4 personnes tuées et  du bétail emporté. Le 17 février, toujours dans la commune de Kani Bonzon à 16 km de Bankass, 3 personnes ont été tuées dans  le village Bangouroum.

Lindiscret. com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.