Sénégal : Ce qui est exigé à Sonko après sa libération

0 270

Après 5 jours de détention, Ousmane Sonko a recouvré sa liberté, une initiative  pour apaiser le climat sociopolitique. Si l’opposant sénégalais de 46 ans  est désormais libre  de mener des activités politiques, il ne lui est pas pour le moment permis de poser certains actes.  

Selon un des avocats d’Ousmane Sonko cité par Jeune Afrique, l’opposant politique devra surtout s’abstenir ‘‘d’évoquer devant la presse ou en public le dossier de viol dans lequel il est mis en cause’’. Député et président du parti Pastef/Les patriotes, l’opposant politique accusé de viols et  menaces de mort par une masseuse de 21 ans,  va devoir aussi se présenter chaque dernier vendredi du mois devant le juge.

Ousmane ‘‘devra également se mettre à disposition des enquêteurs, au cas où le juge saisirait la police ou la gendarmerie dans le cadre de l’enquête’’ qui le  vise. Ousmane Sonko se voit aussi  ‘‘dans l’obligation de remettre son passeport aux autorités, et devra demander l’autorisation du juge s’il souhaite voyager’’.

A lire aussi: Ousmane Sonko arrêté dans les rues de Dakar

L’arrestation d’Ousmane Sonko, le 03 mars, a occasionné des émeutes à travers le pays.  Au  moins 8 personnes ont été tuées  lors de ces manifestations. Une désobéissance civile de trois jours devait commencer ce lundi 8 mars. Le calme revient au Sénégal après la libération de l’opposant politique.

lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.