Mali : « Pour l’instant, il n’est pas question de candidature » d’Assmi Goïta (Ministre)

0 466

Lors des assises de la 2e deuxième réunion du groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali, tenues le 8 mars à Lomé (Togo) , le chef de la diplomatie malienne, Zeini Moulaye, s’est prononcé sur une  éventuelle  candidature à la prochaine présidentielle du colonel Assimi Goïta, Vice-président de la transition.

Selon Kibaru.ml qui rapporte l’information, le ministre des Affaires étrangères, Zeïni Moulaye présent à ce rendez-vous  à la tête d’une  délégation de sept ministres, a,  dans son intervention,  ténu à préciser que « pour l’instant, il n’est pas question de candidature » à la présidentielle de la candidature d’Assimi  Goita.  Un sujet objet de polémiques ces derniers temps au Mali.  

A  moins d’une année de la fin de la transition, des organisations  sociopolitiques souhaitent voir Assimi  Goïta parmi les candidats pour la prochaine élection présidentielle.  Vice-président de la transition, l’intéressé lui-même ne s’est pas prononcé sur la question.  Un silence qui continue de semer le doute  malgré les précisions de la charte de la charte de la transition.  

‘‘Le Président et le Vice-président de la Transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielle et législatives qui seront organisées pour marquer la fin de la Transition’’ (L’article 9 de la charte de la transition). Même  si l’article  21 de la charte de la transition donne aux autorités une possibilité de révision du document, l’article 9 n’est pas concerné par cette mesure : ‘‘La présente disposition n’est pas susceptible de révision’’ (alinéa 2 de l’article 9).  

Une assurance pour la communauté internationale

C’est visiblement pour couper court aux rumeurs que le sujet a été brièvement abordé par le ministre Zeïni Moulaye sous cette tribune de la 2e deuxième réunion du groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali. Un rendez-vous qui a enregistré la participation des représentants de l’Union Africaine (UA) et de la CEDEAO. Le président du Conseil National de la Transition (CNT), Malick Diaw et Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali,  Mahamat Saleh ANNADIF, étaient aussi présents.  

Si le Bureau de l’Information et de la Presse du ministère des affaires étrangères n’a pas, dans son compte rendu sur la rencontre,  fait mention  des déclarations du ministre Zeïni Moulaye sur la candidature d’Assimi Goïta, un responsable de kibaru.ml que nous avons contacté, n’émet aucun doute sur l’authenticité de l’information.

Lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.