Mali/Rugby : Reprise de la formation des acteurs

0 101

Après une année de pause  imposée par la maladie à coronavirus, la formation des entraineurs de rugby a repris au Mali. Cette fois-ci, outre les entraineurs,  des arbitres sont aussi parmi les bénéficiaires.

Cette formation s’inscrit dans le cadre des formations que l’instance suprême du rugbyafricain donne à ses fédérations afin de d’améliorer le niveau des entraineurs maliens et contribuer au développement de cette discipline. Pour cette année, le Mali a tenu une formation de deux jours du 09 au 10 Avril au stade Ouezzin Coulibaly de Bamako. En présence de plusieurs entraineurs et arbitres maliens.

Depuis 2017, faut-il le rappeler, la fédération malienne en partenariat avec le rugby World Afrique organise la formation des entraineurs du rugby malien. SelonMahamadou Sidibé représentant du ministère des sports, la formation de l’encadrement des acteurs de la fédération malienne de rugby est importante pour la promotion de la discipline et le renforcement des capacités des ressources humaines. Il  est persuadé que ces ressources humaines sont capables d’impulser une nouvelle dynamique à l’activité fédérale.

 ‘‘Nous venons de suivre  une formation niveau 2, il y a trois ans nous avons suivi le niveau 1 et attendions impatiemment ce niveau 2’’, mots de satisfactions de Daouda Koné, l’un des bénéficiaires de la session de formation. Selon lui, ces deux jours de formation ont porté  ‘‘sur le développement du rugby au Mali et les  nouvelles règles du rugby parce que pratiquement chaque année les règles changent.’’

Pour Mandé Sidibé de la fédération malienne de rugby, la discipline a encore besoin de formation : ‘‘Nous avons beaucoup besoin de formation car elle est l’élément fondamental qui nous manquait dans notre rugby. Cette année, on a ajouté les arbitres  et nous aurons besoin d’autres formations avec nos partenaires plus précisément  rugby world Afrique’’, a-til dit avant de remercier les deux formateurs Afrique de rugby que sont le Sénégalais Adama Bacoum  et M. Charles Yapo de la Côte d’Ivoire.

La clôture de cette formation de deux jours sur le rugby à XV, a été marquée  par un petit tournoi entre quelques clubs afin de mieux noter les entraineurs et arbitres sur la formation reçue. Les clubs les  plus performants ont reçu des diplômes à la fin de la formation.

lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.