CSDM : Mohamed Chérif Haïdara assigné en justice à Bamako

0 532

La crise longtemps entretenue au sein du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) pourra très prochainement connaitre une fin. La justice a été saisie pour trancher.  

Finalement, c’est la justice malienne  qui  va trancher entre Baidy Dramé président du bureau du CSDM en France et Mohamed  Chérif Haïdara, président du bureau national. Les deux entités sont  en conflit pour la paternité  de l’organe.

Pour le camp Baidy Dramé, le bureau dirigé par Mohamed  Chérif Haïdara est illégitime  puisque ce dernier ne disposerait  aucun  document  pouvant attester l’existence  administrative  du CSDM.  Baidy Dramé dit avoir détenir le vrai récépissé  du CSDM tout en accusant l’autre camp de falsification du document.

En réponse, dans un communiqué en date de novembre 2019 et qui refait surface sur les réseaux sociaux à chaque occasion,  le camp Mohamed  Chérif Haïdara estime aussi à son tour que Baidy Dramé  n’a plus aucune  légitimité  pour parler au nom du CSDM puisque, dit-on, il a été exclu de l’organe en septembre 2019.

La justice pour trancher

Mohamed  Chérif Haïdara est désormais assigné en justice par le camp Baidy Dramé. Accusé d’usurpation de titre, la plainte lui a été notifiée le 22 Avril 2021 et le procès doit normalement s’ouvrir a partir  du  9 juin au tribunal de la Commune VI.

A lire aussi : La justice française déboute Mohamed Chérif Haïdara

Ce n’est pas la première fois que les deux hommes se retrouvent face à la justice.  En France Mohamed  Chérif Haïdara a intenté un procès contre Baidy Dramé pour usurpation de titre. Le verdict de cette procédure judicaire tombé le 26  février  2021, a débouté Mohamed  Chérif Haïdara et le condamner à payer une amende d’environ un million FCFA (1500 euros) à Baidy Dramé pour dommage causé.

lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.