Suspension de la coopération militaire Mali-France, Bamako joue la carte de l’apaisement

0 332

L’ambassadeur de la France au Mali a été reçu en audience le vendredi 5  juin 2021 au ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Cette visite de  Joël MEYER, a-t-on appris, était consacrée à la situation encombrante en cours entre le Mali et la France, à savoir la suspension des opérations  militaires conjointes  entre les deux pays.

L’Ambassadeur de la  France au Mali été reçu par Boubacar Gouro DIALL, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, exerçant les fonctions du ministre en attendant la mise d’un gouvernement.  

Selon le communiqué du département des affaires étrangères ayant fait le compte de la rencontre, ‘‘les échanges ont porté sur les récents événements survenus au Mali et la déclaration des Autorités françaises de suspendre « à titre conservatoire », les opérations conjointes Barkhane/Forces armées maliennes’’

Selon le même document, le visiteur a été   ‘‘rassuré’’ ‘‘de la ferme volonté des Autorités maliennes de respecter les engagements pris vis-à-vis du Peuple malien et de la Communauté internationale.’’

Si le communiqué ne donne pas plus détails  sur ces ‘‘engagements’’ que Bamako entend respecter,  l’on sait tout de même que Paris exige des autorités maliennes la nomination d’un Premier ministre qui ne soit pas militaire et non plus ‘‘ proche des islamistes’. Il est aussi exigé le respect du mandat de 18 mois de la transition.

Le Mali traverse une crise politique depuis le 24 mai 2021 à la suite du coup d’Etat qui a vu la démission du Président de la Transition Bah Daw et son Premier ministre Moctar Ouane. Le Vice-Président, colonel Assimi Goïta désigné Président de la Transition par la Cour Constitutionnelle, doit prêter serment le lundi 7 juin.  

En attendant plusieurs organisations dont la Banque mondiale, la CEDEAO, l’Union Africaine et l’Organisation Internationale de la Francophonie, ont suspendu le Mali de leurs instances.  Les Etats Unis, à l’image de la France, ont aussi interrompu leur coopération militaire.

Une délégation de la médiation de la CEDEAO, conduite par le Nigérian Jonathan Goodluck,  est attendue à Bamako le 8 juin 2021.

lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.