Mali : Le GSIM d’Iyad Ag Ghaly revendique trois attaques suicides

0 251

Le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM)  dirigé par Iyad Ag Ghaly, a revendiqué trois attaques  suicides perpétrées en fin juin  contre les forces étrangères au Mali.

La première attaque est celle du 19 juin à Ménaka contre la force Takuba dont la patrouille a sauté sur un engin explosir improvisé. Pas de perte en vie humaine, pas de blessé, selon le journaliste Wassim Nasr.  

La deuxième attaque suicide revendiquée par le GISIM  d’Iyad Ag Ghaly, est celle perpétrée contre l’opération française Barkhane à Gossi (Gao)  le 21 juin et ayant fait au moins 10 blessés dont 4 civils.  

L’attaque suicide du 25 juin contre une base temporaire de la MINUSMA  à Tarkint au nord de Gao, est aussi l’emprunte du  GSIM  d’Iyad Ag Ghaly. Cette attaque contre le cortège  des casques bleus qui escortait sur Kidal  le 3ème bataillon de l’armée reconstituée, a fait au moins 13 blessés dont 12 allemands et 1 belge, selon un dernier bilan  communiqué par la mission onusienne.  

Dans la même journée du vendredi 25 juin,  l’armée malienne a perdu 6 soldats dans une attaque non encore revendiquée contre le camp de Boni au centre du pays.

Ces revendications sont faites au moment où l’armée française qui avait suspendu sa coopération depuis début juin avec l’armée malienne, a annoncé l’avoir reprise le 2 juillet 2021.

lindiscret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.