Mali : Deux administrateurs civils tenus otages par Iyad apparaissent dans une vidéo

0 222

Dans une vidéo rendue publique en début de semaine, deux administrateurs civils du Mali tenus prisonniers par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par Iyad Ag Ghaly, appellent les autorités à leur venir en aide.

‘‘Vraiment je préfère retourner auprès de ma famille et de mes amis’’. D’une voix plus ou moins rauque, mais physiquement tenant de vue, Drissa Sanogo lance un appel aux autorités maliennes.  Préfet de Gourma-Rharous dans la région de Tombouctou au nord du Mali, il a été enlevé le 2 mai 2020 alors qu’il se rendait à son poste à 115 km de la ville des 333 saints.

Aux lendemains de son enlèvement, les ravisseurs de Drissa Sanogo, non encore identifiés à l’époque, avaient demandé une rançon de 10 millions de Fcfa, mais l’administration malienne aurait mis en avant la thèse d’un rapt lié aux résultats des élections législatives qui venaient de se tenir. Plus d’une année après  son enlèvement,  la vidéo nous apprend qu’il est encore en vie et dans les mains d’Iyad Ag Ghaly

Le 2ème otage dans la vidéo d’environ 2 minutes, est Aly Cissé, sous-préfet de Farako dans la région de Ségou. Il a été enlevé  le 13 décembre 2019 à  son domicile.

Aly Cissé habillé en un boubou jaune, se présente dans la vidéo sous le numéro matricule ‘‘786-06 S.’’ :’‘Je demande à mes parents… (il cite des noms)  et au gouvernement de s’investir pour la libération’’, dit-il dans la vidéo précisant aussi qu’il se trouve en ‘‘bonne santé’’.    

Enlevés chacun il y a plus d’une année, c’est la première fois que les deux hommes donnent publiquement un signe de vie. Leurs collègues qui n’ont jamais cessé de demander leur libération, lancent à nouveau un appel après la publication de la vidéo : ‘‘Nous lançons un  vibrant appel  aux nouveaux gouvernants pour qu’ils prennent à bras le corps ce problème’’, nous indique le secrétaire général du syndicat autonome des administrateurs civils du Mali (Synac), Ousmane Christian Diarra qui rassure que le contact a été jusque-là maintenu avec les ravisseurs.  

lindiscret.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.